Réaménagement de la liaison souterraine du Palais des Congrès de Paris

La SIPAC a déterminée trois objectifs principaux :le projet doit assurer un passage progressif d’un lieu à l’autre, une unité de lieu, une lisibilité des espaces desservis.

Il doit par ailleurs intégrer des contraintes : la pérennité assurée des équipements, la maintenance courante de ces équipements.

Le projet s’appuit sur la principale caractéristique géométrique du lieu :le mur courbe situé au nord qui répond aux trois parois droites situées au sud. Le projet a pour ambition d’exploiter cette caractéristique et les effets qu’elle pourrait générer en créant un faux plafond blanc sur une partie de l’espace qui suivrait le contour de ce mur. Ce dessin sera marqué au sol par la présence de balisage encastré de type ‘LED’.

Par ailleurs, l’effet de couloir actuel est en partie du à la présence d’un kiosque d’information au centre de cette courbe qui limite les perspectives et les point de vue et qui ne permet de constituer un centre. Le projet prévoit son déplacement à proximité.
Il sera remplacé par un mur double peau d’une quinzaine de mètres de long et qui constituera un support d’information du Palais des Congrès. Ce support pourra recevoir de grands visuels au fort pouvoir communiquant.
Le kiosque d’information sera déplacé et disposera d’un meilleur point de vue et participera plus efficacement donc à la sécurisation du lieu.

Le projet prévoit d’autre part la mise en place d’un affichage général: plan de quartier, plan de réseaux , plan de Métro. Ces panneaux situées au centre de l’espace permettront aux visiteurs ou aux voyageurs de se situer et d’organiser leur correspondance au besoin.
Les cadres publicitaires seront réorganisés et intégrés pour la plupart dans un calepinage en plaques de béton poli.

La signalétique constituera une priorité afin de faciliter le cheminement des usagers. Aujourd’hui par exemple, l’accès au boulevard Gouvion Saint Cyr est connu par les seuls habitués, faute d’information suffisante.

Enfin la qualité de l’éclairage constituera un élément de grande importance. Dans le plenum du faux plafond seront disposées des sources néon permettant de créer un plafond lumineux sans pour autant être éblouissant du fait de la présence de la trame métallique. Ce principe sera complété par des :
– luminaires encastrés dans le mur Nord.
– luminaires encastrés type « down light » dans le faux plafond courbe créé.
– balisages au sol de type « led « suivant la courbure de ce faux plafond.

Détails

• Maître d'ouvrage : Socété Immobilière du Palais des Congrès de Paris
• Financement : SIPAC, RATP, SNCF, Mairie de Paris
• Mission : complète
• Date : 2002 - 2008
• Surface : 700 m²

Le Palais des Congrès de Paris est relié aux stations de métro et de RER ainsi qu'aux sorties urbaines par un vaste espace souterrain de près de 700 m². Ce dernier est dans un état médiocre et contribue au sentiment de lassitude et d'insécurité des dizaines de milliers d'usagers qui empruntent cet espace chaque mois.
La volonté de la SIPAC, maître d'ouvrage délégué, est de rénover les lieux et de constituer une sorte d'antichambre du Palais.
Le projet s'appui sur les caractéristiques géométriques du lieu afin de mettre en valeur la courbe existante.
• Lieu : Paris 17ème, place de la porte Maillot

9 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée